tricot en cours

Cinq erreurs au tricot que je persiste à faire

Christelle Tricot 6 Comments

Alors que je suis une tricoteuses expérimentée

Cela fait maintenant plus de trente ans que je tricote plus ou moins régulièrement.

On peut dire que je suis une tricoteuse expérimentée (et une plus toute nouvelle designer tricot) et malgré cette expérience, je continue à faire des erreurs au tricot – en soi ce n’est pas grave – et à les répéter – ce qui est un peu plus problématique !

Alors, quelles sont ces erreurs ?

Les erreurs au tricot les plus communes

Pull tricoté en cours pour la troisième fois - erreurs au tricot
1. Ne pas faire d’échantillon

C’est probablement ma plus grosse erreur en tant que tricoteuse; erreur que je répète maintes fois alors que je dis le contraire lors des cours et même dans ma chaîne YouTube.

En tant que designer, je fais minutieusement un échantillon dans les règles de l’art mais en tant que tricoteuse, c’est une autre histoire !
Si j’ai un coup de cœur pour un patron et le temps pour le faire tout de suite, je fonce dans mon stock, je choisis la laine qui pourrait convenir et je monte les mailles dans la foulée. Sans faire d’échantillon !

S’il s’agit d’un châle, ce n’est pas très grave mais s’il s’agit d’un pull ou d’un cardigan, c’est plus problématique.
Il n’est donc pas rare qu’après quelques rangs, voire quelques dizaines de rangs, je sois obligée de défaire parce que mon échantillon ne correspond pas à ce qui est demandé dans le patron.

2. Supposer que mon échantillon sera identique parce que j’utilise le même type de laine et les mêmes aiguilles.

Utiliser la même grosseur de laine et les mêmes aiguilles ne veut pas dire nécessairement que l’échantillon sera identique.

De manière surprenante, ce n’est pas parce qu’un fil est par exemple labellisé comme fingering et qu’il est de même composition qu’un autre fil de la même catégorie, que l’échantillon est identique.

La différence sera peut-être minime, mais sur un grand nombre de mailles cela peut être significatif.

Cette différence est peu problématique pour un châle mais pour un pull ça peut donner un peu trop d’aisance ou pas assez à tel point que le pull est à peine portable ou donne une impression d’échec car il ne nous va pas si bien que cela.

En résumé faites un échantillon dans les règles de l’art, ça vous évitera des déboires.

3. Lire le patron trop rapidement ou ne pas le lire jusqu’au bout.
Pull tricoté Batwing le résultat après de multiples erreurs en tricot
Sourcebook Batwing par Norah Gaughan

Dans la vidéo « comment décrypter un patron » je vous suggère de lire attentivement le patron jusqu’au bout pour pouvoir appréhender la construction.

C’est un conseil à vraiment suivre !
En voici la preuve :

Il y a maintenant environ deux ans, j’ai voulu tricoter le Sourcebook Batwing de Norah Gaughan pour ma grande fille.

La laine était choisie, le patron était choisi, j’avais compris la construction en regardant les photos et j’avais rapidement survolé le patron.

Quelle erreur ! Après 10 bon cm de tricot, je me suis rendue compte que j’avais augmenté tous les deux rangs au lieu de tous les quatre rangs comme il était demandé dans le patron. Je me retrouvais donc avec un empiècement en raglan bien trop court alors que j’avais le bon nombre de mailles !

J’ai dû tout défaire et recommencer une première fois; car ce pull aura été tricoté plusieurs fois et je vous explique ci-dessous pourquoi.

4. S’assurer de ne pas faire un Moebius lorsqu’on joint en rond

Tout d’abord, une petite explication est nécessaire pour celles qui ne savent pas ce qu’est un Moebius.

En quelques mots, le cercle ou ruban de Moebius est le symbole de l’infini, un cercle avec une seule surface et un seul côté (cliquez ici pour en savoir plus).

En tricot, c’est une technique utilisée pour faire des snoods.

Mais c’est aussi une technique que l’on fait parfois involontairement en joignant en rond, que ce soit pour faire un pull, un bonnet ou des mitaines.

Pour en revenir à ma petite histoire de pull : après avoir défait mon pull car je n’avais pas lu correctement le patron, j’ai du défaire de nouveau ce joli sweater car j’avais fait involontairement un Moebius.

Et comme je n’avais pas vérifié au début si j’avais joint correctement, j’ai tricoté pendant environ 15 cm avant de me rendre compte qu’il y avait quelque chose qui clochait !

Donc en clair, vérifiez que vous avez bien joint en rond correctement.

Je remets ma casquette de designer et voici un petit conseil :

Vous pouvez tricoter à plat deux ou trois rangs avant de joindre en rond, ce sera plus facile pour s’assurer que toutes les mailles sont bien alignées.

5. Jouer à Yarn Chicken

« Playing Yarn Chicken » est une expression anglophone.

Elle est de mise lorsque le patron demande une certaine quantité de laine et que l’on choisit de se lancer dans un patron en sachant pertinemment qu’il peut nous manquer quelques mètres de laine.

Que ce soit parce que vous avez choisi une laine dont le métrage n’est pas identique à la laine utilisée dans le patron, que la grosseur soit différente ou bien que vous ayez décidé de faire quelques modifications.

À ce jeu, on gagne ou on perd ! Et parfois, le jeu n’en vaut pas la chandelle et il aurait peut-être mieux valu choisir une autre laine avec suffisamment de métrage !

Et vous, est-ce qu’il vous arrive aussi d’être dans le déni ? Est- ce que vous ne reconnaissez que trop tard vos erreurs ? Quelles sont ces erreurs que vous faites toujours en tant que tricoteuse expérimentée ?

Faites-le moi savoir en commentaire. De plus, n’hésitez pas à partager mon article sur les réseaux comme Facebook ou Pinterest par exemple.

A bientôt,

Christelle

Comments 6

  1. Bonjour Christelle,
    Merci pour toutes les explications que vous nous donnez, elles sont toujours claires, précises, de bon sens et vous le faites avec le sourire!
    Pour ma part, mon erreur la plus flagrante est ne pas faire l’échantillon ou quand j’en fais un, si le résultat ne correspond pas à celui du patron, c’est de me lancer quand même….
    Belle journée!
    Fabienne

    1. Post
      Author

      Je crois qu’on est beaucoup à ne pas faire d’échantillon …. et de persister dans les erreurs comme si subitement, ça allait se résoudre tout seul 🙂

      Et merci

      Christelle

  2. Malgré l’échantillon, mon tricot est rarement parfait!. J’ai du défaire entièrement le dernier tricoté, je ne me suis aperçue, qu’une fois monté, qu’il était beaucoup trop grand…J’avais bien eu un petit doute, mais j’ai malgré tout persisté. Et ce n’est effectivement pas la première fois. Je ne comprends pas pourquoi. Merci des explications pour la lecture de patrons, c’est toujours utile, par exemple, je lisais les diagrammes dans le mauvais sens, ça m’a posé quelques problèmes. Bonne journée

    1. Post
      Author

      Oui on peut avoir des surprises, surtout sur des pulls, c’est pourquoi faire un échantillon de 10*10 n’est souvent pas suffisant
      Et avec plaisir 🙂
      Christelle

  3. Bonjour. Je me demande si on ne fait pas ces erreurs justement quand on est un tricoteur expérimenté. Parce qu’on se fait confiance. Dans mon cas, ce n’est absolument pas le cas, je suis pas toute débutante mais pas expérimentée, mais je ne me fais pas confiance, je lis les instructions ligne par ligne, je passe mon temps à aligner des petits bâtons pour compter combien j’ai fait de rangs pour savoir quand faire les augmentations etc. Quant à l’échantillon. J’en fait, en rond ou pas selon si pull ou cardigan, mais malheureusement je ne sais pas pourquoi, mon échantillon est très souvent plus lâche que lorsque je suis bien à l’aide dans le tricot surtout en jersey. D’où pas mal de desillusions quand le tricot est terminé. Voilà ma petite expérience. Christine

    1. Post
      Author

      Bonjour, merci pour le commentaire.
      En effet, je pense qu’avec l’expérience, on gagne en assurance. Et pas nécessairement très expérimentée pour autant 🙂 … parfois il suffit qu’on ait appris à lire le patron d’une certaine manière pour lire en diagonale alors que la structure du patron est tout à fait différente.
      Et pour l’échantillon, est-il assez grand ?
      Est-ce qu’il y a moyen de chiffrer cette différence ? Car si c’est systématique, vous le saurez et vous pouvez adapter vos aiguilles pour que cela colle une fois lancée dans le jersey.

Laisser un commentaire